Le vignoble de Pourrières est situé en plein cœur de l’AOC Côtes de Provence Sainte Victoire, il s’étend sur plus de 1200 hectares (AOC et vins de Pays confondus).

Six vignerons indépendants et une coopérative existent sur la commune.

  • L’Appellation Sainte Victoire : la reconnaissance d’un savoir-faire et d’un terroir.

Site d’exception isolé géographiquement du reste de l’appellation Côtes de Provence, il est indiscutable que le terroir de la Sainte Victoire présente des caractéristiques géo-climatiques très spécifiques.

Une demande officielle de reconnaissance a été déposée auprès de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) qui a inspecté chaque parcelle avant de classer celles qui lui paraissaient les plus qualitatives, donc dignes de bénéficier de cette nouvelle appellation Côtes de Provence Sainte Victoire.

Le décret ministériel qui en reconnaît la création a été publié au Journal Officiel le 10/02/2005.

  • Un terroir naturel.

Considéré comme l’un des terroirs les plus naturels de France, le vignoble de la Sainte Victoire bénéficie d’un climat aux nuances très légèrement continentales, abrité des influences maritimes.

Constamment balayée par le mistral, la vigne jouit également des bienfaits de ce vent sec et régulier, qui éloigne les attaques de parasites.

Un terroir pauvre et des sols très filtrants donnent des vins de grande qualité.

  • Trois cépages dominants pour un style très Provence.

Souhaitant donner à leur appellation un caractère et un goût unique, les vignerons de la Sainte Victoire ont sélectionné trois cépages phares de la région : syrah, grenache et cinsaut, qui doivent représenter 80% minimum de l’encépagement.

Les cépages secondaires sont le carignan, le mourvèdre (très peu planté) et le cabernet sauvignon. Ce dernier n’est présent que dans les vins rouges dont il vient compléter la structure.

Cultivés selon des méthodes traditionnelles, récoltés à exacte maturité, vinifiés à l’aide des équipements les plus modernes, leur assemblage permet d’obtenir des vins riches et élégants.

Leur rendement maximum autorisé est inférieur à celui des Côtes de Provence génériques: 50 hectolitres par hectare contre 55, pour une production plus qualitative.

  • Les domaines.