bleuets1

Bleuet de France

Une collecte de solidarité en faveur du Bleuet de France se tiendra lors des commémorations du 8 mai, place de l'Hôtel de Ville à 11 heures.

L'Œuvre nationale du Bleuet de France vient en aide aux soldats blessés lors des conflits, des victimes de guerre aux pupilles de la Nation et aux victimes d'actes de terrorisme. Le bleuet incarne les valeurs de respect, de paix et de tolérance chères à l’ensemble de la communauté combattante.

En 1925, Charlotte Malleterre, fille du commandant de l’Hôtel national des Invalides et Suzanne Lenhardt, infirmière major, créent un atelier à l’Institution nationale des Invalides (INI). Les pensionnaires y confectionnent des bleuets en tissu qu’ils vendent sur la voie publique, un moyen de leur fournir une occupation et une source de revenus. Le bleuet est le symbole choisi pour illustrer la solidarité envers le monde combattant pour plusieurs raisons. Il rappelle l’uniforme bleu horizon que les jeunes recrues, les « Bleuets », portaient en rejoignant leurs aînés, les « Poilus », sur les champs de bataille. Le bleuet est reconnu comme la fleur française du souvenir, celle qui poussait dans la boue des tranchées, seule note colorée dans un paysage dévasté avec le coquelicot. Enfin, le bleu est également une des couleurs de la Nation française, première couleur du drapeau tricolore.

Sur l’affiche de cette année, Dryade, le voilier amarré à Saint Mandrier, que l’association La voile pour se reconstruire a pu acquérir grâce au concours du Bleuet, et sur lequel elle organise des aventures nautiques pour les blessés, conjoints, veuves et orphelins de guerre.

Vous pouvez également faire un don en ligne sur le site de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG).

bleuets2

 

error: Contenu protégé